Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2011 1 04 /07 /juillet /2011 09:22

LandesCandé

 

Il désirait, sans connaître,

  Il a péri, sans avoir.

    Arbres, fumées.

Toutes lignes de vent et de déceptions

      Furent son gîte.

         Infiniment

Il n´a étreint que sa mort.

 (Yves Bonnefoy Pierre écrite 1965)

 

Liens :

 - Un motOlav H. Hauge

   - Ta route (du même Olav H. Hauge)  

[llustration : Landes] 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Olivier Lancelot - dans Poésie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Souvenirs et impressions littéraires
  • Souvenirs et impressions littéraires
  • : Souvenirs et impressions littéraires (d´un professeur retraité expatrié en Norvège)
  • Contact

Recherche