Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 11:11


À la pensée d´hier, je joindrai celle que nous a laissée le poète norvégien Olav H. Hauge (1908-1994) dans le poème Suis la pensée  Fylg tanken, qui savait chanter avec simplicité  le mystère caché des choses :

Suis la pensée -- mais pas 

jusqu´au bord de l´abîme --

et ne dépouille pas 

le merisier en fleurs.  


Laisse les pensées venir                 

et s´estomper dans le lointain,        

et, sur l´arbre des rêves,                   

mûrir les grappes                           

quel que soit leur nom.

 
 Traduction : François Monnet
 
in Noir profond, Bleu autour,
 2008, 107 pages, 15 €

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Olivier Lancelot - dans Poésie
commenter cet article

commentaires

BOL 18/11/2009 21:12


@Dominique : Olav H. Hauge est un poète très attachant car il est profond tout en restant simple.


Dominique 18/11/2009 14:12


Noir Profond est vraiment un des recueils que j'ai très souvent ouvert ces derniers mois


Présentation

  • : Souvenirs et impressions littéraires
  • Souvenirs et impressions littéraires
  • : Souvenirs et impressions littéraires (d´un professeur retraité expatrié en Norvège)
  • Contact

Recherche