Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 12:35

coucherdesoleilsurlaseine

Dans Le Je-ne-sais-quoi et le Presque-rien, Vladimir Jankélévitch affirme : "L´occasion n´est pas une aubaine inespérée qui se présente d´elle-même, mais une chance dirigée, mise au service de notre liberté. Épictète déjà dit ceci : la circonstance, qu´elle s´appelle lion ou sanglier, est d´un bon usage pour excercer Héraclès ; Et Sénèque s´exprime dans des termes voisins : Calamitas virtutis occasio est."(= Le malheur même est une occasion de vertu). (De Providentia, IV, 6.) 

 

Et il ajoute un peu plus loin : " C´est l´occasion qui active le génie créateur, mais c´est pour le génie créateur que la rencontre, au lieu d´être une occurrence morte, devient une occasion féconde et riche de sens. Par exemple les teintes d´un coucher de soleil imprévu sont une aubaine gratuite pour le peintre."

 ( Vladimir Jankelevitch Le Je-ne-sais-quoi et le Presque-rien Seuil / Coll. Points)

 

[Illustration Monet Coucher de soleil sur la Seine. Effet d´hiver, 1880]

 

Liens :

 - Et in Arcadia ego

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Olivier Lancelot - dans Réflexions de retraité
commenter cet article

commentaires

BOL 26/01/2011 18:46



Colo :


Vladimir Jankélévitch philosophe n´est pas toujours simple à comprendre, mais ses réflexions sur l´irréversibilité du temps et la mort inexorable sont d´une immense
richesse.


Je projette d´écrire sur lui un plus long billet, sans pour autant être sûr d´y arriver. 


Bonne soirée,


Bernard



colo 26/01/2011 17:30



Comme il est réjouissant de lire, si bien exprimé, ce que l'on ressent parfois sans arriver à y mettre des mots. Merci et belle soirée soirée Bernard.



Présentation

  • : Souvenirs et impressions littéraires
  • Souvenirs et impressions littéraires
  • : Souvenirs et impressions littéraires (d´un professeur retraité expatrié en Norvège)
  • Contact

Recherche