Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 10:37

Enfant, on me lisait des contes. Plus que Perrault j´aimais Renard, se remplissant la panse d´anguilles à s´en faire péter le ventre, ou trompant le stupide Ysegrin s´enfuyant la queue basse. img018.jpgJ´ai relu cette nuit la version Léopold Chauveau retrouvée ces jours-ci, et illustrée par lui-même ( La Farandole, 1956). En voici un passage, plein de verve et malices :

 

"L´heure venait de rentrer les poules. La bonne femme qui les soignait ouvrit la porte et appela Pinte, Bise, Roussette. Aucune ne vint - et tout à coup elle vit Renard qui emportait Chantecler. À plein gosier elle cria :

   - Haou Haou ! au goupil ! au goupil !

Les vilains qui étaient dans la maison, vite sortirent et accoururent.

Renard avait déjà sauté par-dessus la clôture. Constant Desnos lâcha son mâtin Malvoisin, ses autres chiens, et les voilà tous, chiens et vilains, courant sus au goupil. Les vilains criaient :

   - Il emporte le coq ! Il l´emporte !

Chantecler leur répondit d´une voix étranglée :

   - Oui ! malgré vous !

Et les vilains criaient toujours :

   - Il l´emporte ! Il l´emporte !

img017.jpgEt Chantecler chaque fois, d´une voix étranglée, leur répondait :

   - Malgré vous ! Malgré vous !

Tant que Renard trouva le jeu fort bon; et à son tour, quand les vilains crièrent : " Il l´emporte ! Il l´emporte !" leur répondit d´un air narquois :

   - Malgré vous ! Malgré vous !

Ah ! Renard ! Tu as donc oublié déjà la ruse de Noiret !

Si peu qu´il eût desserré les dents pour parler, Chantecler en profita, et, avec un grand bruit d´ailes, il s´envola sur une branche de pommier. Et là, riant très fort, il dit à Renard :

   - Que t´en semble ? Le proverbe a raison - il n´est si sage qui ne fasse folie.

Renard, tremblant de dépit et de honte dit :

   - Maudite soit la bouche qui parle quand elle devrait se taire !

 (...) Et Renard s´en alla bien vite, car les chiens et les vilains arrivaient."

 

Liens :

 - La douce acidité des oranges ...   

   - L´immoraliste de Gide

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Olivier Lancelot - dans Contes
commenter cet article

commentaires

BOL 25/02/2011 17:49



Colo :


Hé hé ! Je me suis bien amusé ...


Bernard



colo 25/02/2011 17:17



Magnifique, merci!



Présentation

  • : Souvenirs et impressions littéraires
  • Souvenirs et impressions littéraires
  • : Souvenirs et impressions littéraires (d´un professeur retraité expatrié en Norvège)
  • Contact

Recherche