Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 12:22

CambouisEmaz

CambouisAntoine Emaz (Seuil / Déplacements, 2009, 218 pages, 16 €) est un recueil de notes, de réflexions, de pensées écrites au jour le jour sur son travail de poète-écrivain. Etalées sur plus de dix ans, elles éclairent le pourquoi et le comment de ses différents recueils, de Boue (paru en 1997) à son dernier Plaie (2009), en passant par Soirs (1999), Os (2004), Caisse claire (anthologie parue en 2007 de poèmes écrits entre 1990 et 1997) et Peau (2009). Sa dette envers Reverdy est clairement exprimée : comme lui, il écrit pour pallier le "pas assez de ciel".

 

Ce qui surtout l´intéresse, c´est "travailler le banal" : la ville, la solitude des vieux, la fatigue du corps, l´odeur de la soupe qui se répand de la cuisine, la mer pas loin, le jardin tout près devant ... Est-ce une oeuvre qui s´élabore ? Il n´en est pas très sûr. Peu importe : "Ce qui demeure premier, c´est une nécessité d´écrire".

 

"Le poème n´est pas pur jeu de langue, mais il n´est pas non plus subordonné à la délivrance d´un message ; c´est un objet de langue complexe, qui répond à un désir, une attente, qui n´est pas plus explicite chez le lecteur que chez l´auteur. On lit, on écrit un poème parce que c´est une forme qui peut répondre au hasard de vivre. On ne sait pas ce qu´on cherche, mais on sait ce que l´on peut trouver."

 

Voilà strictement son travail : "Passer de vivre en mots."

 

Autre lien :

 - Variation du ciel et rupture

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Olivier Lancelot - dans Poésie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Souvenirs et impressions littéraires
  • Souvenirs et impressions littéraires
  • : Souvenirs et impressions littéraires (d´un professeur retraité expatrié en Norvège)
  • Contact

Recherche