Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 12:15

Rembrandt vieillard   

Je suis fort sensible au temps qu`il fait. Hier, à quelques minutes d`intervalles, j`ai d`abord senti l`ètè, pour aussitôt après, retrouver le printemps à peine entraperçu. Etrange sensation ! Je ratissais l`herbe dèjà drue, sèche et rousse de mon jardin du haut tant le soleil ètait haut, mais dès retournè dans mon jardin du bas, la sensation ètait autre : l`herbe, humide de rosèe, ètait impatiente de printemps ; je n`ai pu continuer. Je crois comprendre  pourquoi : en mes heures de dètresse, la maturitè sèche de l`ètè m` empêche de revivre le vert tendre et frais du printemps qu`en moi je sais depuis longtemps dèpassè.

 

Liens :

 - Fenêtre de pluie

   - Noire vieillesse

 

[illustration Rembrandt Vieillard (Sanguine)]

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Olivier Lancelot - dans Réflexions de retraité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Souvenirs et impressions littéraires
  • Souvenirs et impressions littéraires
  • : Souvenirs et impressions littéraires (d´un professeur retraité expatrié en Norvège)
  • Contact

Recherche