Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 09:38

Bilde0548

 

Dans sa salle d´attente ce visage terreux et sans yeux qui sourit m´accueille toujours aussi calmement, les lèvres légèrement entrouvertes, main et poing bénitier. Mémoire douloureuse, mémoire impossible : le passé est perdu. Que me veux-tu ô clown dérisoire ? Comment comprendre au-delà du passé et des souvenirs qui reviennent, le monde dépassé pour survivre aujourd´hui ? Ma chambre est bien loin sous le ciel de Paris. Entre ma chambre d´hier et celle d´aujourd´hui, rien ne va plus. Le souvenir est un pont, entre passé et présent, mémoire et oubli. Mon père est bien mort. Reste en l´adulte un rêve d´enfant, une unité perdue.

 

Au commencement était la chambre, un père mort en photo, omniprésent et absent, et un petit garçon de désir et refus. Dans ce temps qui revient et s´écoule, ce n´est pas la paix  qui convient, mais le courage de comprendre : le courage d´oublier et de vivre.

À défaut d´autres choses. Il faudra préciser.

 

Liens :

 - Envie de larmes

    - Clown

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Olivier Lancelot - dans lancelot-d-oslo
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Souvenirs et impressions littéraires
  • Souvenirs et impressions littéraires
  • : Souvenirs et impressions littéraires (d´un professeur retraité expatrié en Norvège)
  • Contact

Recherche