Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 10:19

 

Innombrables sont les poèmes qui chantent les émois de l´amour ou l´éclat de la passion, exaltée et brûlante. Plus rares sont les poèmes apaisés de la fin de la vie (c):

  MonetVétheuil

"Le jour, Lydie, où viendra notre automne,

Avec l´hiver qu´il porte en lui, gardons

Une pensée, non pas pour le printemps

        Futur, qui est le bien d´autrui,

Non plus que pour l´été (à lui nous sommes morts),

Mais pour le résidu de ce qui passe -

Tel ce jaune actuel que vivent les feuillages

        Et qui les rend divers."

                                                                              Pessoa-Ricardo Reis Fernando-Pessoa Ricardo-Reis

 

Lien :

 - Pluie de novembre

 

[Illustration Monet La route de Vétheuil 1880]

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Olivier Lancelot - dans Poésie
commenter cet article

commentaires

BOL 25/03/2011 15:31



Très chère Colo .


double merci.


Excellente fin de journée ensoleillée,


Bernard



colo 25/03/2011 13:50



Comme vous avez raison. Et il est si doux aussi ce poème de Pessoa.


Ceux de Quevedo, nombreux, sur cette dernière étape de la vie, sont franchement plus crus et durs, parfois déspérés....ce qui vous explique mon choix de l'amour. Mais c'était l'art du vers
de cet español qui m'avait poussée à vous le dédier.


Ne m'en voulez pas Bernard, bonne fin de journée.



Présentation

  • : Souvenirs et impressions littéraires
  • Souvenirs et impressions littéraires
  • : Souvenirs et impressions littéraires (d´un professeur retraité expatrié en Norvège)
  • Contact

Recherche