Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 08:32

Pour prolonger le billet d´hier sur Tchaïkovski et Pouchkine, je ne vois rien de mieux que ce magnifique poème d´Anna Akhmatova (1888-1966) - et que j´associe à Paul Klee :

 

                La musique

 

Il y a en elle un miracle qui brûle.

Elle s´éclaire toute, indiciblement.  PaulKleeRêve

C´est elle-même qui me parle.

Elle n´a pas peur de me consoler.

 

Ses yeux sont largement ouverts.

Ses ailes sur ses épaules

                         ont un éclat terrible.

Et c´est comme un premier orage,

Comme si les fleurs

                          se mettaient à parler.

                                                  (1958)

in L´horizon est en feu - Cinq poètes

russes du XXe siècle : Blok, Akhmatova,

Mandelstam, Tsvétaïéva, Brodsky.

Présentation et choix de Jean-Baptiste

Para (Poésie / Gallimard)

 

Lien :

 - Un extrait d´Eugène Onéguine de Tchaïkovski 

 

[illustration Paul Klee Rêve (1922)]

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Olivier Lancelot - dans Poésie
commenter cet article

commentaires

BOL 07/01/2011 12:28



Dominique :


Eugène Onéguine est un opéra difficile car il ne se passe pratiquement rien, surtout au 1er acte, mais c´est un opéra attachant.


Bonne journée,


Bernard



Dominique 06/01/2011 11:43



Quel plaisir j'ai eu à retrouver Akhmatova dans ce recueil superbe qui vient d'être édité à la Dogana


Par contre je n'ai jamais eu le plaisir d'entendre Eugene Onéguine et je vous envie



BOL 06/01/2011 00:38



Tania :
C´est "quelqu´un qui savait aimer


                           secrètement, superbement."



Tania 05/01/2011 20:52



Superbe ! Qu'ajouter ? Merci pour "Tatyana".



Présentation

  • : Souvenirs et impressions littéraires
  • Souvenirs et impressions littéraires
  • : Souvenirs et impressions littéraires (d´un professeur retraité expatrié en Norvège)
  • Contact

Recherche