Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 14:01

Étonnant cet extrait ! Ce n´est pas un plagiat de Baudelaire ni un brouillon retrouvé mais un écrit de jeunesse du très jeune Flaubert, alors élève de Seconde et âgé de 17 ans !

FlaubertAdolescent

- Eh quoi ? Tu ne crois à rien ?

- Non.

- Pas à la gloire ?

- Regarde à l´envie.

- Pas à la générosité ?

- Et l´avarice ?

- Pas à la liberté ?

- Tu ne t´aperçois donc pas du despotisme qui fait courber le dos du peuple ?

- Pas à l´amour ?

- Et la prostitution ?

- Pas à l´immortalité ?

- En moins d´un an les vers déchirent un cadavre, puis c´est la poussière, puis le néant ; après le néant ... le néant, et c´est tout ce qu´il en reste !

  Gustave Flaubert Agonies (Avril 1838)

 

Lien :

 - Baudelaire et les ciels de Boudin

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Olivier Lancelot - dans Critique littéraire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Souvenirs et impressions littéraires
  • Souvenirs et impressions littéraires
  • : Souvenirs et impressions littéraires (d´un professeur retraité expatrié en Norvège)
  • Contact

Recherche