Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 09:04

les2Diderot

 

La rumeur courait depuis longtemps : le Diderot du Louvre peint par Fragonard en 1769 (à gauche) et que reprennait le Lagarde et Michard n´était pas Diderot mais un faux. Le doute n´est plus permis : le Fragonard s´appellera désormais Figure de fantaisie autrefois identifiée à tort comme étant Denis Diderot. Foi d´experts attachés au Louvre. Quant au vrai, terne et sans vie, c´est à un certain Van Loo qu´il est dû (1767 / à droite). Ce qui est en cause ? La couleur des yeux : bruns chez le vrai, bleus chez le faux. Il semblait pourtant que le faux était lui tout craché tant le faux était ressemblant avec l´idée qu´on se faisait de lui. Au vrai, le faux est plus vrai que le vrai quand celui qui affirme le fait avec talent. C´est dire que c´est le faux qui restera le vrai ; car c´est de ce portrait imaginaire qu´émane ce qui ne peut n´être que lui : intelligence et pétillement.

 

Liens :

 - L´escarpolette de Fragonard

   - Du même Fragonard : Le joueur de flûte

 

À gauche : le faux Diderot de Fragonard (1769) ; à droite : le vrai de Van Loo (1767)


Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Olivier Lancelot - dans Peinture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Souvenirs et impressions littéraires
  • Souvenirs et impressions littéraires
  • : Souvenirs et impressions littéraires (d´un professeur retraité expatrié en Norvège)
  • Contact

Recherche