Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 09:24

Amateurs d´art et de ciels où vent, nuages et pluie ne laissent souvent qu´une place infime à la terre, admirez du paysagiste anglais Constable (1776-1837) son Ecluse de 1824, peinte dans sa région natale du Suffolk ; Constable-l-ecluse-et-le-moulin-de-dedham- et qu´un acheteur vient d´acquérir chez Christie´s à Londres.  De la terre, on ne voit que quelques  batiments, deux arbres apaisés, et, à peine esquissés, deux ou trois animaux ;  mais au-dessus d´eux, lumineux et triomphants, des merveilleux nuages faits d´ombres et de lumière humides. Baudelaire !... Baudelaire !... Qu´aurais-tu écrit, si tu l´avais connu ? C´est par les ciels et ses nuages que rayonnent pour ce peintre les choses de la terre. Premier vrai impressionniste, personne avant lui n´avait poussé si loin l´art paisible de peindre la force tranquille des cieux en mouvement. Vrai observateur des heures et des saisons, peindre pour lui - c´est autrement sentir. 

 

Liens :

 - Baudelaire et les ciels de Boudin

   - Cris d´oiseaux

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Olivier Lancelot - dans Peinture
commenter cet article

commentaires

Tania 04/07/2012 14:38


Silhouettes et ciels de Boudin, merveilleux nuages de Constable - des peintres poètes.

Présentation

  • : Souvenirs et impressions littéraires
  • Souvenirs et impressions littéraires
  • : Souvenirs et impressions littéraires (d´un professeur retraité expatrié en Norvège)
  • Contact

Recherche