Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 13:00

Étonnant ce poème, pour le moins peu connu de Baudelaire :

 

 LES  PLAINTES  D´UN  ICARE

 

HendrickGoltzius Ikarus

"Les amants des  prostituées

Sont heureux, dispos et repus ;

Quant à moi, mes bras sont rompus

Pour avoir étreint des nuées.

 

C´est grâce aux astres nonpareils,

Qui tout au fond du ciel flambloient,

Que mes yeux consumés ne voient

Que des souvenirs de soleils.

 

En vain j´ai voulu de l´espace

Trouver la fin et le milieu ;

Sous je ne sais quel oeil de feu

Je sens mon aile qui se casse ;

 

Et brûlé par l´amour du beau,

Je n´aurai pas l´honneur sublime

De donner mon nom à l´abime

Qui me servira de tombeau."

   Les Fleurs du Mal (édition posthume, 1868)

 

Liens :

 - Jour noir plus triste que les nuits

   - Flaubert en sa jeunesse

 

[illustration Hendrick Goltzius La Chute d´Icare 1588]

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Olivier Lancelot - dans Poésie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Souvenirs et impressions littéraires
  • Souvenirs et impressions littéraires
  • : Souvenirs et impressions littéraires (d´un professeur retraité expatrié en Norvège)
  • Contact

Recherche