Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 10:54

J´ai relu ces heures-ci Je me souviens ... de Boris Cyrulnik. Sans vraiment reprendre ce que j´ai pu en dire lors de sa parution, je crois cependant utile de revenir sur le goût du monde par cette citation : 

 

"Le mot tempérament (utilisé) dans les théories de l´attachement (...) n´a rien à voir avec la génétique ou l´inné. Le tempérament traduit le fait qu´au cours des interactions précoces, c´est-à-dire dès les premiers mois de la vie, si l´on est entouré par une mère, par une famille ou un substitut maternel sécure, cet adulte transmet quelque chose de cette sécurité qui lui appartient. (...) C´est (...) une acquisition pré-verbale très précoce, dès les premiers mois de la vie.

 Resilience

(... ) Ce tempérament, c´est l´apprentissage d´un style de relation. C´est une sorte de "goût", c´est ce "goût du monde" que l´on acquiert très tôt dans la vie. Il y a des gens qui goûtent le monde de manière amère, d´autres qui le goûtent de manière sucrée, il y a des goûteurs accueillants et des goûteurs hostiles: Et ce "goût du monde" explique nos réactions souriantes ou méfiantes, intellectuelles ou désespérées. Ce goût du monde est une empreinte très précoce."

 

Liens :

 - Je me souviens ... de Boris Cyrulnik  

   - L´attachement

      - Un certain goût du monde

            - Hadji Mourat ou le chardon étoilé

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Olivier Lancelot - dans Psychanalyse-Psychiatrie
commenter cet article

commentaires

BOL 11/11/2011 10:00



Tania :


énigme qu´Ingmar Bergman explore de film en film, et notamment dans Fanny et Alexandre, que j´ai vu plusieurs fois.


Passez une excellente journée,


Bernard


 



BOL 11/11/2011 09:54



Colo :


Lumineux et profond tout en étant simple, comme souvent chez Cyrulnik.


Passez une bonne journée,


Bernard



Tania 10/11/2011 19:21



C'est un passage que j'ai lu et relu, une piste de réponse à une question que je me pose souvent - et pourquoi dans une même famille, ce goût du monde passe chez l'un et pas chez l'autre...



colo 10/11/2011 16:49



Cette idée de "goûteur accueillant" ou "hostile" me semble lumineuse.


Bonne soirée Bernard.



Présentation

  • : Souvenirs et impressions littéraires
  • Souvenirs et impressions littéraires
  • : Souvenirs et impressions littéraires (d´un professeur retraité expatrié en Norvège)
  • Contact

Recherche