Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 12:56
Le début de ce mois de juillet a été assez singulier. La chaleur était telle que l´on a frôlé la canicule, mais les spécialistes météo ont parlé d´un coup de chaud et refusé le mot que tout le monde employait. Ils ont eu raison : signes, présages, pressentiments et autres se sont ainsi accumulés au fil des derniers jours et l´orage a finalement éclaté, ce qui a rapidement fait baisser la température.

 Depuis lors, par intermittence, une pluie fine et chaude d´été adoucit l´atmosphère, ce qui permet aux roses de mon jardin du haut, entre entrée et fenêtre, de s´épanouir en toute splendeur ; elles montrent ainsi leur pure et limpide vigueur parmi le vert dru des feuilles. J´aime à penser que de cette façon elles retardent le début de leur déclin. Et par là même, de croire que mes roses sont semblables à certaines femmes dont quelques rides à peine esquissées autour des yeux et près des lèvres laissent à penser l´ardeur qui émanait sûrement d´elles du temps de leur pleine maturité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Olivier Lancelot - dans Réflexions de retraité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Souvenirs et impressions littéraires
  • Souvenirs et impressions littéraires
  • : Souvenirs et impressions littéraires (d´un professeur retraité expatrié en Norvège)
  • Contact

Recherche