Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 12:44


Je revois depuis quelque temps de vieux films français noir et blanc considérés comme des classiques et sans doute, pour certains, des chefs-d´oeuvre. J´avoue mon étonnement. De tous ceux que j´ai revus, rares sont ceux que j´ai aimés sans partage. Certains datent d´avant guerre, d´autres sont un peu plus anciens, quelques uns plus récents. Ils appartiennent tous à les genres différents ; des drames psychologiques, des comédies de moeurs, des adaptations de romans, des divertissements qui cherchent à faire rire. La plupart ont terriblement vieillis. Je ne peux les voir aujourd´hui sans sourire. Tous ont au générique des noms  prestigieux. Certains de ces acteurs crèvent l´écran. Mais à leurs côtés, règne la plus grande médiocrité. Quant aux dialogues et aux prises de vues, mieux vaut ne pas en parler. Sans parler de la prétention de quelques uns.

J´ai en tête un dessin humoristique des années 60 ou 70. Malgré tous mes efforts, je n´arrive pas à le retrouver. Etait-il de Plantu ? Etait-il de Sempé ? Ou même d´un troisième ? Peu importe. On y voyait deux foules compactes et serrées. Chacune sortait d´un cinéma. La première était abasourdie, anéantie, abattue. Personne n´osait regarder son voisin. Mais au-dessus de la tête des spectateurs qui sortaient se tenait cette phrase que l´un d´eux disait à sa compagne et que tout le monde pouvait entendre et partager : "Quel chef-d´oeuvre !". La seconde foule, au contraire, était hilare ; et au-dessus d´elle flottait cette phrase d´un grincheux que tout le monde entendait : "Quel navet !"

 

Je ne suis pas sûr que L´année dernière à Marienbad soit un chef-d´oeuvre. Je l´ai pourtant vu plusieurs fois. C´est, selon beaucoup, le film le plus achevé d´Alain Robbe-GrilletSans doute. Quoique. Il me semble cependant qu´il est plus celui d´Alain Resnais que du romancier Robbe-Grillet. Peu importe : c´est un beau film emmerdant.


Autre lien : - Robbe-Grillet et la gonflette

[Illustration du bas : Delphine Seyrig et Françoise Brion]

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Olivier Lancelot - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

BOL 06/10/2010 16:05



Mirandoline : Des Tricheurs, que j´ai dû voir deux ou trois fois, je me souviens surtout aujourd´hui d´une réplique de Laurent Terzief :"Toi tu m´plais. Je t´invite
à me payer un verre".



Mirandoline 06/10/2010 14:27



Je vous conseille vivement, si vous voulez essayer encore un film français des années '50 environ,en noir et blanc : Les Tricheurs. Bizarre qu'il ne soit pas très connu.



Mirandoline 06/10/2010 10:28



La Grande Illusion est pour moi un chef-d'oeuvre. Je le revois toujours avec plaisir. Que la bête meure, je ne connais pas (j'irai à la recherche...) et Sonate d'automne, il y a bien longtemps
que je l'ai vu... si c'est celui-là auquel je pense. Avec Liv Ulmann ? Je me demande si dans ces film on n'a jamais vu sourire quelqu'un...



BOL 06/10/2010 04:05



Mirandoline : J´ai revu il y a déjà quelque temps La grande illusion, Que la bête meure et Sonate d´automne. Chacun, dans son genre, est un chef-d´oeuvre. Et pour vous ?



Mirandoline 05/10/2010 22:41



Il n'y a pas longtemps, j'ai revu "L'année dernière à Marienbad", trop long, lancinant, et emm.... je le trouve aussi. J'aime bien l'actrice, je la trouve ravissante, et je me suis inspirée de sa
coiffure.... au moins, le film a servi à quelque chose.



Présentation

  • : Souvenirs et impressions littéraires
  • Souvenirs et impressions littéraires
  • : Souvenirs et impressions littéraires (d´un professeur retraité expatrié en Norvège)
  • Contact

Recherche