Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 05:39

Ida
est un squelette de lémurien vieux de 47 millions d´années. C´est une créature transitoire entre le groupe des grands singes et les humains et celui des primates primitifs. Ce serait donc, pour les paléontologues Jens Lorenz Franzen, Allemand, et Jørn Hurum, Norvégien (du Musée d´histoire naturelle de l´Université d´Oslo), un primate qui pourrait être notre ancêtre. C´est aller un peu vite en besogne. Ce pourrait même être de la poudre aux yeux ...

Jørn Hurum, grand communicateur en son pays et partout ailleurs dans le monde, a parlé, pour présenter Ida, de "chaînon manquant". Belle formule médiatique ; mais cette expression est honnie des paléontologues, car tout fossile, par définition, est un chaînon manquant. Elle frappe cependant l´imagination, car pour un non-spécialiste (que je suis), elle permet de placer ce fossile Ida sur la chaîne de l´évolution des espèces. Le New York Times a pourtant été prudent dans son titre : "Un squelette jette une lumière sur l´évolution des primates". C´est sur le site canadien suivant que je tiens ces informations :
http://www.sciencepresse.qc.ca/node/23742  À vous de vous y reporter.


Ida
n´est en fait qu´une arrière-grande-tante de l´homme. Deux de ses caractéristiques ne sont certes pas négligeables : 
- la présence d´ongles et non de griffes aux doigts (utilisées par les lémuriens pour se nettoyer le pelage);
- un pouce opposable aux autres doigts.
Mais est-ce bien nouveau ?

Pour d´autres paléontologues, dont Elwyn Simons de l´Université Duke, la réponse est non. 

La vraie question, si j´ai bien compris, porte en fait  sur l´origine des anthropoïdes, - et donc sur les primates supérieurs, dont l´homme. En d´autres termes : les anthropoïdes primitifs descendent-ils ou non d´un groupe de primates primitifs appelés adapides ? (Cf. le site canadien). Pour Jørn Hurum., ce fait est acquis.  Pour d´autres, c´est à démontrer. Seuls les scientifiques pourront trancher.

La vraie sensation est en réalité ailleurs : dans l´état de conservation du fossile, qui est exceptionnel car il est complet à 95%. Il contient en plus les traces de son dernier repas.

Dernière précision qui ne manque pas de faire sourire. Ida (d´après le prénom de la fille de 6 ans de Jørn Hurum) a reçu le nom scientifique de Darwinius masillae. Beau nouveau tir de fumée. On intronise ainsi - outre Darwin qui n´en peut mais - le site allemand Messel, près de Darmstadt, où le fossile a été trouvé. C´est en fait ne pas dire grand chose : ce fossile, dans tous les sens du terme, est unique.

Affaire à suivre.
                                                        ***

Lien complémentaire possible : - le langage des abeilles

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Olivier Lancelot - dans Politique-actualités
commenter cet article

commentaires

BOL 02/06/2009 17:37

,

Dominique 02/06/2009 09:56

j'ai entendu cette info à la radio présenté par un scientifique français qui avait l'air d'accorder du crédit à la découverte, malheureusement j'avais pris l'émission en cours et je n'en sais pas plus, le chainon manquant tient un peu du fantasme pour les paléontologues non ?

Présentation

  • : Souvenirs et impressions littéraires
  • Souvenirs et impressions littéraires
  • : Souvenirs et impressions littéraires (d´un professeur retraité expatrié en Norvège)
  • Contact

Recherche