Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 13:12

Dans la poésie d´Yves Bonnefoy, il est admis que le je qui s´exprime est personnel, hautement autobiographique. Ce je va pourtant bien au-delà : il est loin d´être une seule exploration interne du moi, il est un rapport au monde aussi essentiel que celui d´un Paul Celan qu´il a toujours défendu et avant lui, celui de Rainer Maria Rilke. Comme pour eux, la poésie, a pour objet d´"affirmer le simple" et de saisir la présence du monde sensible et éphémère ; - ce qu´il exprime déjà admirablement dans son premier vrai recueil Du mouvement et de l´immobilité de Douve, paru en 1953  :

Que saisir sinon qui s´échappe,     
Que voir sinon ce qui s´obscurcit,
Que désirer sinon qui meurt,
Sinon qui parle et se déchire ?

Parole proche de moi
Que chercher sinon ton silence,
Quelle lueur sinon profonde
Ta conscience ensevelie,

Parole jetée matérielle
Sur l´origine et la nuit ?




          *******





Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Olivier Lancelot - dans Poésie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Souvenirs et impressions littéraires
  • Souvenirs et impressions littéraires
  • : Souvenirs et impressions littéraires (d´un professeur retraité expatrié en Norvège)
  • Contact

Recherche