Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2008 5 02 /05 /mai /2008 13:46

L´architecture a considérablement évolué au cours des siécles. De la pierre au bois, elle s´est servie du fer pour ensuite utiliser le verre.
 Le nouvel opéra d´Oslo, concu par l´architecte Kjetil Thorsen du Cabinet Snøhetta, a su avec brio combiner le marbre, le verre et le chêne dans une structure beaucoup plus horizontale que verticale dans le quartier en pleine rénovation de Bjørvika et face à la mer "jamais houleuse au point de proscrire la beauté." ( Henrik Ibsen, Terje Vigen, traduction de Régis Boyer ).

Une cathédrale comme celle de Nidaros à Trondheim dresse ses tours et son clocher vers le ciel. Elle invite tout naturellement à porter le regard vers le haut, que l´on soit debout sur le parvis ou agenouillé sur un prie-Dieu. Elle est sans doute beaucoup plus érigée à la gloire de Dieu qu´à la prière ou le recueillement des fidèles et pèlerins. Quand Trondheim s´est dotée d´une université, on a bien pris soin qu´elle soit sur une hauteur et que son toit dépasse de quelques mètres le point culminant de tous les clochers d´églises. Le savoir, qu´il s´agissait de répandre dans le peuple afin qu´il supplante peu à peu la religion, devait se mériter. 


La Grande d´Arche du quartier de la Défense à Paris, du Danois Johan Otto Von Spreckelsen s´élève aussi vers le ciel comme l´Arc de Triomphe. Mais, autres temps autres moeurs, sa structure verticale est plutôt consacrée à l´humanité et ses idéaux qu´aux victoires militaires.

L´objectif avoué des concepteurs du nouvel Opéra d´Oslo est encore différent : permettre à tout citoyen qui le souhaite d´avoir accès à une culture, jugée encore largement élitiste.

Des Vikings à nos jours, la mer a toujours été une donnée première de l´identité norvégienne. Chacun, des yeux ou en bateau, peut se l´approprier. Les promoteurs du nouvel Opéra d´Oslo ne l´ont pas oublié. Tout le monde peut monter sur son toit, contempler la mer au loin, ou s´asseoir à ses pieds, comme pour un pique-nique. Il semble que les habitants d´Oslo l´ont compris ; son nouvel Opéra est déjà un objectif de promenade dominicale.

Les amateurs de musique, de danse et de chant ont évidemment été choyés. Pour ce que je peux en juger, l´acoustique de la grande salle de presque 1400 places est une parfaite réussite.

En contraste avec le gris blanc extérieur du marbre de Carrare, le blanc bleuté du verre de l´entrée, et le vert de cristal des vestiaires, le brun chatoyant des escaliers en chêne et celui un peu plus sombre de la salle principale sont à mes yeux d´une spendeur inégalée : intimes et parfaitement reposants.

Je ne sais ce que l´avenir sera et encore moins ce que les habitants d´Oslo feront de ce nouveau temple de la musique, de la danse et du chant. Mais il convient de se souvenir de ce que ses concepteurs et promoteurs toutes tendances politiques confondues veulent qu´il soit :  une maison de la culture ouverte à tous.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Olivier Lancelot - dans Musique et Opéra
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Souvenirs et impressions littéraires
  • Souvenirs et impressions littéraires
  • : Souvenirs et impressions littéraires (d´un professeur retraité expatrié en Norvège)
  • Contact

Recherche