Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2008 7 27 /01 /janvier /2008 08:48
JeanneMoreau2.jpg
Comme beaucoup j´adore la voix de Jeanne Moreau, profonde, sensuelle et rocailleuse. Je l´ai encore plus aimée le jour où je l´ai écoutée dans une émission d´Apostrophes de Bernard Pivot : elle avait apporté son cabat rempli de livres dont elle voulait nous vanter les mérites et nous inviter, humbles téléspectateurs, à les lire sans plus tarder. Ce jour-là a été pour moi, et sans doute pour beaucoup d´autres, un grand moment de télévision.

La présence de Jeanne Moreau par la voix a renouvelé récemment mon bonheur car elle était la vedette d´une émission sur France-Inter : ce fut à nouveau un intense moment, comme seule la radio quelquefois sait en donner.

Jeanne Moreau parlait de livres. Non ceux de l´actualité ou de ceux qui défraient la chronique, mais de ceux qu´elle lit et relit et qui l´aide à mieux passer les jours qui sont parfois difficiles à vivre. Elle arpentait son appartement, passant d´une pièce à l´autre, la journaliste Eva Betan sur les talons. Elle saisissait un objet, et l´auditeur imaginait son sourire et les plis autour de ses yeux qui rendent son regard si intense, un livre à la main. Tout Marguerite Duras se trouve près de son lit dans la chambre à coucher. C´est dire toute l´attention qu´elle porte pour celle dont la vie entière n´était qu´écriture après que Raymond Queneau lui eut dit : "Ne faites rien d´autre dans la vie que ca, écrire."

Jeanne Moreau ne fait pas que jouer la comédie, tant au cinéma qu´au théâtre. Pour notre bonheur, elle nous laisse aussi ses goûts pour la grande littérature. Ce ne sont pas des propos sur les écrivains ou les écrivaines qu´elle nous rapporte, mais ses coups du coeur et ses enthousiasmes pour les livres véritablement écrits. Ses remarques n´ont donc rien à voir avec ceux du ronchonneur solitaire qu´est Paul Léautaud que j´aime par ailleurs. Elle invite simplement à lire. Ses choix sont des instants de bonheur pour nous aider à vivre, comparables aux encouragements du grand intellectuel franco-bulgare Tzvetan Todorov qui  nous invite à lire et transmettre aux générations futures les grands textes qui nous aident à mieux vivre.

L´émission s´est terminée sur la lecture d´une lettre du vieux Céline, acariâtre, misanthrope et las de la vie. Incomparable magie que celle de la radio qui vous laisse imaginer par l´intermédiaire de la seule voix. Comme celle où j´ai entendu un jour l´écrivaine Jeanne Cordelier citer par coeur le poème Recueillement de Baudelaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Olivier Lancelot - dans Saveur des mots
commenter cet article

commentaires

pierrot rochette 11/01/2011 17:28



 


un mille pages qui n'a jamais été lu


 c'est comme une bouteille a la mer:)))


 www.reveursequitables.com


presse


monsieur 2.7 K


 


Voici l’histoire de Monsieur K… , prisonnier numérique K…ui s’évade d’Internet après avoir


franchi 1000 pages dématérialisées de débrits de bitts… Son rêve, marcher la fraîcheur


existentielle de la beauté du monde sans le boulet de l’information enchaîné à l’un de ses pieds,


enfin libéré de 1000 pages de placenta ayant permis l’accouchement d’un vagabond céleste.


MONSIEUR


2.7K



Présentation

  • : Souvenirs et impressions littéraires
  • Souvenirs et impressions littéraires
  • : Souvenirs et impressions littéraires (d´un professeur retraité expatrié en Norvège)
  • Contact

Recherche