Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 08:14

 

PyramideKheops.jpg

Peut-on vivre aujourd´hui en groupe et en voyages organisés, planifés et minutés qui enfilent les perles touristiques les unes après les autres en un rythme toujours de plus endiablé, ce que l´oeil de Flaubert - et la plume tenue d´une main ferme et sûre de l´écrivain qu´il deviendra - note pour notre bonheur de VRAI lecteur dans ses carnets de Voyage en Egypte ( op. cité ) ? Il faut l´espérer ...

LES PYRAMIDES

"Vendredi 7 décembre, partis du Caire à midi pour les Pyramides.

( ... ) Sphinx.jpg

"Vers 3 h. et demie nous touchons presque au désert où les trois pyramides se dressent - Je n´y tiens plus et lance mon cheval qui part au galop pataugeant dans le marais. Maxime, deux minutes après, m´imite - course furieuse - je pousse des cris malgré moi - nous gravissons dans un tourbillon jusqu´au Sphinx. Au commencement (f* 25 v* ->) nos arabes nous suivaient en criant " Sphinx ! Sphinx ! Oh - Oh - Oh " - Il grandissait, grandissait et sortait de terre comme un chien qui se lève.

Vue du Sphinx

"Abou-el-Houl <(le père de la terreur)> - le sable, les pyramides, le Sphinx, tout est gris et noyé dans un grand ton rose - le ciel est tout bleu - les aigles tournent en planant lentement autour du faîte des pyramides - nous nous arrêtons devant le Sphinx - il nous regarde d´ une facon terrifiante. Maxime est tout pâle. J´ai peur que la tête ne me tourne, et je tâche de dominer mon émotion. Nous repartons à fond de train, fous, emportés au milieu des pierres. Nous faisons le tour des pyramides à leur pied même, au pas. Les bagages tardent à venir - la nuit tombe.

Première nuit

"On dresse la tente ( ... ) - Dîner - effet de la petite lanterne en toile blanche suspendue au mât de la tente ( ...) - les Arabes sont assis en rond autour de leur feu ou dorment enveloppés de leurs couvertures dans des fosses qu´ils creusent dans le sable avec leurs mains. Ils <sont couchés> là comme des cadavres dans leur linceul. Je m´endors dans ma pelisse - savourant toute ces choses.
"Les Arabes chantent un canzone monotone - j´en entends un qui raconte une histoire. Voilà la vie de désert.

À deux heures Joseph nous réveille croyant que c´est le jour - ce n´était qu´un nuage blanc en face de l´horizon, et les Arabes avaient pris Sirius pour Vénus.
"Je fume une pipe à la belle étoile, regardant le ciel - un chacal hurle .

Ascension

Levé à 5 h. le premier je fais ma toilette devant la tente dans le seau de toile - nous entendons quelques cris de chacal - Montée de la grande Pyramide, celle de droite (Chéops). Les pierres qui à deux cents pas de distance semblent grandes comme des pavés n´en ont pas moins, les plus petites, trois pieds de haut. Généralement elles nous viennent à la poitrine - Nous montons par l´angle de gauche (celui qui regarde la pyramide dw Chéphren). Les Arabes me poussent, me tirent . je n´en peux plus. C´est désespérant d´éreintement. Je m´arrête cinq ou six fois en route. - Maxime est parti devant et va vite. Enfin j´arrive en haut

Lever de soleil du haut des Pyramides

( ... ) hé hé ...

A suivre ... , et à demain si vous le voulez bien ; - si la nuit dans votre hôtel vous a porté conseil et repos.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Olivier Lancelot - dans Critique littéraire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Souvenirs et impressions littéraires
  • Souvenirs et impressions littéraires
  • : Souvenirs et impressions littéraires (d´un professeur retraité expatrié en Norvège)
  • Contact

Recherche